Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/09/2006

A la recherche du temps perdu. Les étoiles ne brillent plus en orient

- Vous me parliez de travail
- Oui, mon colonel, vous en avez abattu du travail et pas seulement que du travail
- Si c’était à refaire, ce serait avec plaisir
- Ah, bon. En tout cas, aujourd’hui, vous les aimez bien les arabes. Le couscous, le rai, la danse et Zidane. Mais dites moi, alors pour quelle raison vous allez pas là bas ? Il y a des voyages organisés, pour les cimetières, les maisons où on est né, les rues où vous achetiez les beignets. Pourquoi, vous n'allez pas là bas? Un petit tour, avec les officiels d'abord et le jour même on vous emmènera voir la maison où vous êtes né. L es voisins de palier ils vont pleurer un peu, c’est sur, on est sensibles dans les bleds. Ca fait du bien l'émotion et vous repartez chez vous avec des photos et tout le monde ils sont contents. Après vous racontez à vos enfants et vos petits enfants qu'ils ont tout massacré, qu'ils respectent rien, qu'ils ne méritaient pas qu'on s'occupe d'eux. Mon colonel, je dis moi que c'est extraordinaire de retourner sur les traces de son passé, de se plonger dans les souvenirs, de retrouver un peu les images, de fouiller le sol, de gratter et même de trouver de la merde, beaucoup de merde. Mais, moi, je vous comprends, je crois que je suis le seul du quartier qui vous comprend.. Avouez que c'est quand même un peu contradictoire. Un jour, vous leur mettez des électrodes aux couilles, le lendemain vous vous jetez à leurs pieds. Vous n'êtes pas le seul à agir ainsi, si cela peut vous soulager la conscience. Moi, franchement et j’en discutais avec mon cousin , c’est un mozabite de Ghardaïa, je crois que vous êtes un peu perdu avec tout ce qui se passe ici.. Le matin, vous engueulez les gars des marteaux piqueurs qui vous construisent une belle mosquée à 18 km de chez vous. Le soir vous engueulez votre femme qui vous demande d’aller chercher une bouteille pour son coq au vin et heureusement l’épicerie du marocain est ouverte à 22h. C’est pas une heure pour les braves, dites mon colonel ?
- C’est bien vrai, ouvert 7 jours sur 7 et presque 24 h sur 24. !
- Laissez moi vous passer la serviette autour du cou. Vous transpirez beaucoup ces derniers temps. Je vous conseille l’eau de lavande de Tlemcen. Elle sent bon les oliviers et le thym. Ce n’est pas comme chez vous où tout est chimique. Voilà, c’est mieux, n’est ce pas, un petit rien et vous repartez comme en 60 j’ai pas dit 62, mon colonel, attention, il faut pas se tromper sur les dates ; bref, j'ai comme le sentiment que vous cherchez par tous les moyens à vous déculpabiliser. C'est vrai que torturer les gens, ça doit laisser de traces. Buvez votre café, je vois que bien que cela vous travaille.
- Quoi la torture ? Quelle torture, vous permettez, ça je ne peux pas le laisser passer même si on a des rapports d’amitié
- Des rapports ?
- Oui, j’ai bien dit d’amitié, une amitié séculaire entre nos deux peuples, forgée par le destin de deux nations, de deux peuples indissolublement liés à la vie , à la mort, c'est comme ça , la devise de mon régiment..
- vous confondez pas un peu les pays, nous , c’est pas l’europe, ni l’Allemagne, ni le Liban
- Vous vous éloignez mon ami. Un interrogatoire , c’est pas la torture, il y a des moyens de pression et on s’arrête juste avant, ça n’a pas changé depuis …...
- …..Depuis Abdel Kader mon colonel et quant ils l’ont pris, ils l’ont interrogé, et ils l’ont pressé, comme vous dites. Oui comme un citron et nous on a perdu la face et le soleil s’est couché et la lune et les étoiles. Ce jour là même les bergers de la plaine de Djelfa se sont perdus, les diamants du soir ne brillaient plus pour guider les chameliers de Tamanrasset, ni pour les âniers de Djanet qui redescendent du plateau d

Commentaires

L'humour grinçant et le réalisme de vos sujets m'impressionnent.Je vous lis avec plaisir et intérêt.

Écrit par : ayral ginette | 09/09/2006

Les commentaires sont fermés.