Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/10/2006

Pourquoi durant le Ramadan avoir les dents saines et l’haleine fraîche ne riment pas forcément ensemble.

Des effets néfastes pour l'individu d'une diette forcée

Il est curieux de constater qu’aux pays de l’Islam,
Toutes tendances politiques confondues,
La religion, flambeau de peuples mais piètre flamme
Est d’un piètre secours lorsque l’estomac est à nu

Cruellement, le pèlerin et auguste croyant
A des périodes bien déterminées
Quand bien même trop décalées tout l’an
Admet que son corps est bien négligé

Oh loin de moi, galette des sarrasins
Couscous aux épices poivrées
Bières aux comptoirs lie de vin
Mets parfumés et étreintes adorées

Je n’ai, disait cet amateur de fumées
Que tiré une dernière bouffée aux aurores
Serré ma ceinture qui baillait
Sorti au son du coq ma montre dehors

Triste jour que cette aube sans promesses
La devanture s’est refermée sur les zlabillas
Penser à la chorba, serait ce quelque faiblesse ?
Vais - je ou ne vais- je pas passer à trépas ?

Vivement le croissant au ¼ de tour dans la nuit noire
Bravo, le mugissement du muezzin
Vite, enfilons la djellabah pour m’asseoir
Rapidos, mes versets pour qu’ils prennent fin

6H du soir ; je dîne
Minuit, il fait gris, j’ai faim
3H, je faiblis et re- dîne
6H, j’ai bien faim



Ayant parcouru de long en large des régions au croissant pas toujours fertile,
foulé le sable du désert dont le sable porte l’empreinte des croyants mahométans,
passé sous le porche des mosquées aux murs lézardés ou dorés, écouté murmurées les sourates ;
Frère musulman, je pourrai te plaindre mais au fond comment ne pas t’envier
Car sans remède, ni conseil de diététicien,
par miracle tu réussis d’année en année , de siècle en siècle
à concilier cœur, raison, corps .
En quelque sorte tu reprends le miracle de la Trinité.
Félicitations pour perpétuer le sacrifice de soi
( A ton compte )

Les commentaires sont fermés.