Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/03/2007

Naître ou ne pas être fils de harki. 1ere partie


Si par hasard, vous croisez la route d’un harki, de son fils ou de son petit fils, ne tournez pas la tête. Tendez l’oreille à ses propos. Vous ne percevrez à vrai dire aucune colère, pas même de l’amertume ou un désabusement quelconque qui aurait été provoqué par on ne sait quel discours, mal intentionné à leur égard, il y va de soi.
Lorsque cet homme qui sort de votre ordinaire prend la peine de s’exprimer sans retenue, lorsque le flot de son discours ne correspond pas à ce l’on a coutume d’entendre et que sont proférées sans agressivité quelques vérités qui ne vous sont pas toujours agréables, alors cela signifie que vous allez pouvoir mettre de côté toutes les idées reçues et prendre contact avec la réalité et le monde de la grande famille des harkis.
Aujourd’hui, en 2007, au sein de cette diaspora qui n’en finit pas de faire parler d’elle, il y a ceux qui ont décidé de s’assumer pleinement, rejettent tous les amalgames et refusent de se laisser berner ou amadouer par les discours de gauche comme de droite, quand ce n’est pas ceux qui émaneraient de leurs propres camps.
Etre fils de harkis : 1er des quatre volets sur le thème de la connaissance et reconnaissance de leur identité.

18:48 Publié dans Vidéo | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Harkis, fils de harkis

Commentaires

je connais trés bien la famille Madani, une famille de gens bien !

Écrit par : pierrot le zygo | 18/03/2007

Les commentaires sont fermés.